APPEL EN DÉFENSE DE LA CROIX MONUMENTALE DE « LA VALLÉE DE CEUX QUI SONT TOMBES »

29 de septiembre de 2020 por Redacción FNFF

Compartir en:

APPEL EN DÉFENSE DE LA CROIX MONUMENTALE DE « LA VALLÉE DE CEUX QUI SONT TOMBES » COMME SYMBOLE DES FONDATIONS DE NOTRE CIVILISATION

 À tous les chrétiens du monde ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté:

 L'histoire du christianisme est une histoire de persécution, depuis celle de Dioclétien à celles que souffrent nos frères dans la foi aujourd'hui dans de nombreux pays à majorité musulmane, en passant par la révolution française, les « Cristeros » du Mexique ou au XX siècle dernier, la persécution des chrétiens dans les pays communistes.

 L'Espagne, «terre de Marie», comme l'a dit le saint Pape Jean-Paul II, est chrétienne depuis l'arrivée de l'apôtre Santiago sur la péninsule du 1er siècle après JC, elle a toujours été le fer de lance de la défense du christianisme, contre l'empire musulman pendant huit siècles, contre les turcs d'alors et contre les nombreuses hérésies dans l'Europe médiévale et moderne par la suite et, en plus, elle a été le grand évangélisateur de l'Orbe, des Philippines à la Terre de Feu. L'Espagne, foyer des martyrs et des saints, ne peut être comprise sans la foi au Christ, tout comme l'Europe. Et en Espagne, il n'y a même pas un siècle de cela, entre 1934 et 1939, les chrétiens ont subi l'une des plus grandes et des plus sanglantes persécutions de l'histoire aux mains d'une sombre coalition de socialistes, communistes et anarchistes appelée le «Front populaire».  Avec plus de 8 000 religieux et plusieurs milliers de laïcs brutalement assassinés, violés, tués uniquement et exclusivement pour leur foi, en plus de subir le pillage et la destruction d'une bonne partie des lieux de culte et des établissements religieux de toutes sortes, qui ont ouvert une blessure que le peuple espagnol a mis longtemps à cicatriser mais qui, dans un admirable exercice de générosité et de réconciliation, a réussi à guérir il y a des décennies de cela.

Comme emblème de cette réconciliation, et en hommage à toutes les victimes, de quelque côté que ce soit, -qui ont subi les conséquences souvent en sacrifiant leur vie - de ces événements dramatiques  en 1958 un complexe monumental impressionnant a été achevé dans la périphérie de Madrid , « la Vallée de ceux qui sont tombés »,un symbole d'unité et de fraternité entre tous les espagnols, où plus de 30 000 morts vainqueurs et perdants de la guerre civile ont reçu une sépulture chrétienne, et qui comprend une basilique pontificale, une abbaye bénédictine exemplaire , un centre important pour l'étude de la doctrine sociale de l'Église et de la PLUS GRANDE CROIX DU CHRISTIANISME du monde.

 « La Vallée de ceux qui sont tombés », depuis son inauguration, n'est plus qu'un immense cimetière, un impressionnant temple catholique et, surtout, un lieu de mémoire, de réconciliation et de rappel de ce qui ne devrait plus jamais arriver.

 De là, nous faisons connaître au monde du monde chrétien que:

 Le gouvernement socialiste / communiste / sécessionniste d'Espagne a soumis au Parlement un projet de loi qui vise à redéfinir l'ensemble de « La Vallée de ceux qui sont tombés » pour dénaturer la raison de son existence, l'expulsion de la communauté bénédictine et, le cas échéant, à titre d’exemple, la démolition de la Croix, comme les partenaires communistes de M. Sanchez lui demandent depuis longtemps. En effet, la vice-présidente du gouvernement, Mme Calvo, dans des déclarations récentes aux médias n'a pas nié que cette mesure fasse l'objet d'une "réflexion".

Compte tenu de l'impuissance que ressentent les chrétiens espagnols en ce moment, nous lançons un APPEL à tous nos frères en Christ, quelle que soit leur nationalité, à travers le monde, pour qu'ils nous aident dans leurs prières et toutes les actions médiatiques nécessaires pour empêcher un tel sacrilège de se produire.

Ceci est un APPEL, basé sur la vérité qui nous rendra libres, basé sur la justice en tant que forme supérieure de savoir humain, avec un engagement pour l'histoire et pour la culture, puisque seulement de l'ignorance ou de la haine, nait le mépris de l’héritage de chaque génération qui nous a précédés. Leur manque de respect, d'effacement ou d'altération, typique des barbares, dénote la suprême audace de l’endoctrinement de la pensée marxiste qui a envahi le pays.

 Nous sommes chrétiens, hommes et femmes de foi, d'humilité et de charité, nous n'admettons pas qu'ils détruisent notre ancienne civilisation, berceau de la dignité et du progrès humain. Mobilisons-nous ! Et que chacun appelle les indifférents et  implorons tous Dieu pour son aide. Lorsque le jour se lèvera Dieu constatera que nous avons rempli son mandat et notre devoir envers lui.

 La démolition de la croix monumentale de la vallée des morts n'est pas seulement une attaque barbare contre un bien culturel de premier ordre,  c'est une attaque contre les fondations sur lesquelles l'Europe toute entière  a été construite et cette destruction constitue un pas en arrière de plusieurs décennies dans la défense de la liberté.

 L'ASSOCIATION DE LA DÉFENSE DE  « LA VALLÉE DE CEUX QUI SONT TOMBÉS » APPELLE AU SOUTIEN DE NOS FRÈRES DANS LA FOI POUR ÉVITER LA DÉMOLITION DE LA CROIX.

Compartir en: